Successions et libéralités
  • Successions et libéralités

Successions et libéralités

Auteur(s) : Sériaux Alain
Prolongement statique de la répartition initiale des biens entre les personnes (Successions), rupture dynamique de cette même répartition (Libéralités), le Droit des Successions et Libéralités s’inscrit résolument dans la perspective du Droit des Bi...LIRE LA SUITE
Pages : 272 pages
Format : 17,5 cm x 24 cm
Poids : 0,479 kg
LIVRE
ISBN :  9782729875923
24,00€
TTC
Indisponible

Prolongement statique de la répartition initiale des biens entre les personnes (Successions), rupture dynamique de cette même répartition (Libéralités), le Droit des Successions et Libéralités s’inscrit résolument dans la perspective du Droit des Biens, sous ses trois formes principales : Propriété, Usufruit, Usage et habitation. Il est aussi, éminemment, un Droit de la Famille, dont il constitue, en articulation avec le Droit des Régimes matrimoniaux, le principal pendant patrimonial. C’est parmi les membres de la famille du de cujus que la loi choisit en principe ses héritiers, révélant ainsi une bonne part de l’intérêt pratique des règles sur le Mariage et la Filiation. C’est encore pour contredire ou, à tout le moins, modifier la répartition légale de ses biens, que ce même de cujus est amené à manifester son intention libérale, tantôt par des donations, tantôt par des legs. De telles opérations appartiennent de droit à la catégorie des Actes juridiques, elle-même au coeur du Droit des Obligations et du Droit des Contrats spéciaux. Il en va encore ainsi de ces variétés très spéciales d’actes juridiques que sont, par exemple, les pactes sur succession future, l’option successorale ou la cession de droits successifs. Qui plus est, le de cujus peut laisser des créanciers impayés et ses héritiers, de leur côté, être engagés vis-à-vis de leurs propres créanciers. Entre ces diverses catégories de créanciers, les intérêts ne convergent pas nécessairement – bien au contraire. Des priorités sont à établir, des droits de gage généraux ou particuliers à déterminer : objets propres du Droit du Crédit, celui des Sûretés et des Procédures civiles d’exécution en particulier.
On le voit : le Droit des Successions et Libéralités se situe au carrefour de toutes les matières formant le Droit civil. Il est, pour l’étudiant, l’occasion d’en faire la synthèse sous un jour particulièrement stimulant, l’occasion aussi de mettre à l’épreuve les savoirs théoriques et pratiques acquis tout au long de son cursus universitaire. En mettant typographiquement l’accent sur l’essentiel, tout en ouvrant au fil du discours de multiples pistes de réflexion, cet ouvrage n’a d’autre ambition que de les y aider.

L’éditeur vous recommande également

LIVRE
ISBN :  9782729875923
24,00€
TTC
Indisponible

Haut de page