Se libérer de l’alcool en clair - Santé - Vie pratique - les editions ellipses
  • Les mathématiques au collège
  • lCollection Compétences attendues
  • Nouveautés géopolitique
  • Agrégation Lettres
  • Collection 24 jours
  • Collection Actu Concours
  • Collection Que faire quand on ne sait pas
    Voir panier
Rechercher     
Mon compte  |  Commander
  Accueil » Catalogue » MEDECINE / PARAMEDICAL » Santé - Vie pratique » Se libérer de l’alcool en clair
Matières
DROIT - ECO - GESTION->
HISTOIRE - GEO / GEOPOLITIQUE->
LANGUES->
LETTRES / SCIENCES HUMAINES->
MEDECINE / PARAMEDICAL->
  Médecine->
  Paramédical->
  Santé - Vie pratique
SCIENCES->
CONCOURS FONCTION PUBLIQUE->
CONCOURS GRANDES ECOLES->
PARASCOLAIRE (BTS, Collège, Lycée)->
LIVRES AVEC FICHIERS AUDIO MP3->
Collections
Les nouveautés plus
Français Seconde et Première toutes séries - Cahier d'activités objectif BAC - Le programme en jeux et exercices
Français Seconde et Première toutes séries - Cahier d'activités objectif BAC - Le programme en jeux et exercices
14.00€
Informations
Contactez-nous
Conditions d'utilisation

Loi du 8 juillet 2014
Droits d'auteur
Gestion de mes droits d'auteur

Se libérer de l’alcool en clair

ISBN :   9782340022768

19.00€

Collection :  En clair (Cliquez sur le nom de la collection pour visualiser tous les titres)

Auteur : Wallenhorst Thomas

Code : WALALC

Parution : 06-03-2018

Format : 16.5 x 24 cm

Poids : 0.423 kg

Pages : 264 pages

   
 Lire un Extrait du livre  
 Consulter la Table des Matières  

L’alcoolo-dépendance est une maladie occasionnée par la consommation régulière d’alcool : depuis 2017, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de ne pas dépasser 14 verres par semaine, en respectant 2 jours d’abstinence, pour éviter les risques pour la santé. Il est estimé que 5 millions de Français ont des problèmes d’alcool, dont 1,5 million sont alcoolo-dépendants. Les autres ont une consommation excessive, ce qui entraîne pour eux des risques importants pour leur santé et/ou pour leur sécurité.
Ce présent ouvrage comporte trois parties. Dans une première partie, l’alcoolo-dépendance sera décrite à partir de ses définitions sur le plan physique, psychique et comportemental. L’éventail des approches de soins sera ensuite développé en faisant ressortir la place des consultations, de l’accompagnement individuel et en groupe, de l’hospitalisation pour le sevrage, l’importance du suivi en post-sevrage.
La deuxième partie sera consacrée à la compréhension de l’être humain, en insistant à la fois sur ses éléments en bonne santé qui permettent aux intéressés d’y prendre appui pour les développer, mais aussi sur les éléments de vulnérabilité qui expliquent, pour une part, le terrain psychologique sur lequel s’est développée l’alcoolo-dépendance. Parmi
les nombreuses références, l’École Internationale de Formation pour Adultes, PRH (Personnalité et Relations Humaines) a considérablement inspiré notre réflexion pédagogique. Il s’agit d’une approche novatrice qui propose, autant aux malades qu’aux membres de leur famille, d’entreprendre un cheminement de croissance où l’alcool n’est plus vécu comme un ennemi à combattre mais où chacun est considéré comme un être en souffrance dont il convient de prendre soin.
Dans la troisième partie seront présentés différents éléments du cheminement : il est important de décider de se prendre en main, de travailler la confiance en soi, de cheminer dans sa relation à l’alcool, d’accepter cette maladie, de développer une nouvelle vie relationnelle et d’apprendre la patience. Les différents outils que les intéressés pourront utiliser pour se questionner et s’auto-évaluer seront proposés. Le dernier chapitre de cette troisième partie sera consacré aux membres de la famille, aux amis pour certains. Ils sont en première ligne : ils veulent aider mais ne savent comment s’y prendre ; ils espèrent que l’intéressé s’en sortira, puis se découragent quand il va de nouveau plus mal, ensuite espèrent encore.
Entreprendre un travail d’abstinence est difficile. Or nous pouvons affirmer qu’un changement est toujours possible : il ne peut se produire qu’en la personne qui décide de changer. Le travail d’abstinence ne saurait être un but en soi, mais il devient un moyen pour vivre : il permet de renaître. Le rôle des accompagnateurs est d’aider les personnes à prendre confiance en elles et de toujours stimuler la vie.

 
Bulletin d'Information
Souscription NewsletterInscrivez-vous
à nos newsletters
Panier plus
vide
Les prochaines parutions plus
Pratique de la grammaire française
Pratique de la grammaire française
24.00€