Lectures de Husserl - LETTRES / SCIENCES HUMAINES - les editions ellipses
  • Collection Les manuels de référence
  • Collection Les copies des Majors
  • Collection Kartable
  • Collection ECN Branché
  • Collection Réussir le DCG
  • Collection Annales
  • 20 minutes par jour
    Voir panier
Rechercher     
Mon compte  |  Commander
  Accueil » Catalogue » LETTRES / SCIENCES HUMAINES » Lectures de Husserl
Matières
DROIT - ECO - GESTION->
HISTOIRE - GEO / GEOPOLITIQUE->
LANGUES->
LETTRES / SCIENCES HUMAINES->
  Art
  Cinéma
  Cuisine
  DAEU
  Documents / Débats
  Humour
  Information / Communication
  Jeux / Tests
  Lettres->
  Musique
  Pédagogie
  Philosophie->
  Psychologie / Psychiatrie
  Religion
  Sciences humaines
  Sociologie
  Sports
MEDECINE / PARAMEDICAL->
SCIENCES->
CONCOURS FONCTION PUBLIQUE->
CONCOURS GRANDES ECOLES->
PARASCOLAIRE (BTS, Collège, Lycée)->
LIVRES AVEC FICHIERS AUDIO MP3->
Collections
Les nouveautés plus
You talkin' to me ?
You talkin' to me ?
14.00€
Informations
Contactez-nous
Conditions d'utilisation

Loi du 8 juillet 2014
Droits d'auteur
Gestion de mes droits d'auteur

Lectures de Husserl

ISBN :   9782729853389

27.40€

Collection :  Lectures de (Cliquez sur le nom de la collection pour visualiser tous les titres)

Auteur : Gérard Vincent et Benoist Jocelyn (sous la direction de)

Code : GERHUS

Parution : 07-03-2010

Format : 16.5 x 24 cm

Poids : 0.523 kg

Pages : 288 pages

   
 Lire un Extrait du livre  
 Consulter la Table des Matières  

Husserl (1858-1938), par plus d’un trait, incarne probablement, dans la première moitié du XXe siècle, la figure du dernier philosophe « classique ». Il fait partie de ces philosophes qui croient que la philosophie est une connaissance fondée en raison, qui aspire à la scientificité. Son propos est précisément de faire de la philosophie une « science rigoureuse », établie une fois pour toutes. Lorsque, en 1935, il écrit, dans des lignes célèbres, et souvent mésinterprétées : « La philosophie comme science, comme science sérieuse, rigoureuse, et même apodictiquement rigoureuse : ce rêve est fini » (La Crise des sciences européennes et la phénoménologie transcendantale), il ne s’agit aucunement d’une renonciation, mais d’un diagnostic sur l’esprit de l’époque, que Husserl déplore, et contre lequel il entend lutter — même si, il ne faut jamais le perdre de vue, pour Husserl, lutter contre celui-ci, c’est le comprendre aussi, en identifier les raisons.
Cette réaffirmation, d’un bout à l’autre de l’œuvre, de l’idéal classique de la philosophie, pensé et constitué comme tel, est, cependant, sans naïveté. Il ne s’agit pas, pour Husserl, de dire qu’on peut tout bonnement, imperturbablement, « faire de la philosophie comme on en a toujours fait », ignorant purement et simplement ce qui se manifeste apparemment toujours plus dans le réel comme une irrationalité tragique. Le rationalisme, précisément, requiert une refondation, et c’est sous le signe de cette refondation que se place toute la pensée de Husserl.

 
Bulletin d'Information
Souscription NewsletterInscrivez-vous
à nos newsletters
Panier plus
vide
Les prochaines parutions plus
UE6 - Finance d'entreprise UE6
UE6 - Finance d'entreprise UE6
19.50€
Les clients qui ont acheté ce livre ont aussi acheté
Lectures de la philosophie analytique
Lectures de la philosophie analytique
Lectures de Wittgenstein
Lectures de Wittgenstein
vocabulaire de Heidegger (Le)
vocabulaire de Heidegger (Le)
Heidegger
Heidegger
Husserl, Krisis
Husserl, Krisis